« Je l'ai lu facilement, et il est très agréable. Il retrace très fidèlement la vie quotidienne guadeloupéenne...
...Je sais aussi que les gens qui vivent ici auront tous compris à demi mot ce que tu voulais exprimer, mais un métro qui ne connait rien aux iles...
...ça méritait plus de développement... trop de sujets graves de guadeloupe ne sont que carresses du bout de la plume, mais cela devait être une volonté de ta part...
...Mis a part ca, j'ai bien aimé, car on retrouve tous ces personnages typiques qui font la Guadeloupe profonde. »

F.M.

« Avec pas mal de retard, je tiens à te féliciter pour "la Soulimoune" que j'ai lu avec beaucoup de plaisir. Au départ, je n'avais pas compris qu'il ne s'agissait pas d'un roman mais de plusieurs nouvelles. J'ai été étonnée par la diversité des sujets et sources d'inspiration. Parfois, j'avais l'impression de retrouver des éléments qui devaient t'être personnels, même si le personnage concerné n'était pas ressemblant a priori. J'ai vraiment été impressionnée par tes capacités d'écrivain... je ne sais pas si tu renouvelleras l'expérience, mais je pense que cela vaut le coup de creuser ton talent.
Si je devais trouver un point négatif, en étant un peu puriste au niveau de la langue, je pense qu'il faudrait peut-être corriger certaines phrases du point de vue des concordances de temps, qui font un peu trop langage parlé ; mais le but est peut-être aussi de ne pas faire trop "littéraire".
En tout cas, bravo ! »

F.G.

« Le livre est à la hauteur de ce que je pensais. Quel acuité! Tout y est, remarque tu ne vas peut-être pas te faire que des amis... »

J.P.

« Un petit mot rajouté pour te remercier encore pour "la Soulimoune" qui m'a permis de me sentir, non pas à Béziers à la clinique mais en Guadeloupe pendant mon hospitalisation C'est fou comme un livre peut te faire sentir des odeurs, des ambiances et te plonger dans un village comme si il avait déjà était le tien ...Le village de Bétine aurait pu être situé dans un coin de Village ou Courbaril et les gens y habitant m'ont bien rappelé quelques personnes rencontrées en Guadeloupe.
Je crois que ton pote Philippe a écrit ce que d'autres comme moi aurait voulu écrire si j'avais eu son talent de narrateur. En tous les cas j'aimerai un jour avoir la chance de rencontrer ton pote et pouvoir lui dire le bienfait qu'il m'a procuré en lisant son livre.. Merci encore à toi. »

B.G.

...je viens de finir la première histoire de ton bouquin et sincèrement je me suis régalé...
...objectivement la première histoire m'a vraiment plu, et je suis curieux de lire la suite. Je me suis tout a fait représenté le moment ou la Soulimoune arrive dans le bar et chante Summertime ( en espérant que ce soit la version de Joplin ) et ça m'a clairement fait des frissons. »

M.M.

« Oui, nous avons échangé un tout petit peu (...) au cabinet de L. ce matin à Bouillante à propos de votre livre qui m'a soulagé car jusqu'alors car je pensais que j'étais seule avec mon mari toutefois ,à faire une analyse qui ressemble un peu à la votre...
Je ne suis en Gwada que depuis 8 ans, (...). Il me faut vous dire que je suis fonctionnaire (...)
En lisant en particulier: "le paradis Créole" et voire même "Ouragan sur Bétine" je me suis retrouvée dans des situations vécues au quotidien dans mon job, dans mes fonctions, et dans ma vie tout simplement...
Et tout le ressenti qui transpire dans ce que j'ai pu lire , je lai éprouvé .
La première année fut très belle à tous les niveaux, le cadre, les activités, le côté affable et la convivialité des Antillais surtout pour les femmes (même celles d'un certain age!!!!), puis progressivement on se sent trompé, car la fiabilité n'existe pas chez les Antillais avec lesquels j'ai travaillé...
Ils vous font" monter au charbon" et quand vous regardez derrière vous il n'y a plus personne pour vous suivre( c'est la grande "dérobade"....)
Seulement face à la direction suprême vous n'êtes pas à la hauteur de la situation car la directrice a peur des représailles (des syndicats en particuliers) et elle veut pouvoir finir" Inspectrice générale " au Ministère Jeunesse et Sports et la Gwada est un tremplin!!!!
Certes, dans le privé c'est encore plus significatif car on peut perdre son poste, mais dans le publique ce n'est pas mieux !!!!
Oui, je pense que si j'avais pu lire ton livre avant de venir, ou même à mon arrivée, je pense que je ne serais pas venue, ou bien,j'aurais opéré différemment pour ne pas souffrir et terminer une carrière qui était pourtant passionnante en congés de longue maladie (car je suis tombée dedans , oui dans la dépression!!!!)
Maintenant l'heure de la retraite va sonner (...) ce qui t'expliquera que je n'ai pas chercher à obtenir une mutation pour repartir en métro, mais il est vrai que je suis très heureuse de rejoindre ma famille et mes enfants dès le 1er Avril (et ce n'est pas un poisson du moins je l'espère!!!)(...)
En relisant ce message , je m'aperçois que mes commentaires se sont davantage orientés vers moi plus que sur ton livre qui m'a pourtant beaucoup intéressé et apporté tant au niveau des différents sujets traités qu'au niveau de l'expression et de l'analyse. Mais en même temps j'ai beaucoup apprécié la Gwada à travers les fidèles descriptions ;" du Roi singulier", "du jeune homme et la mer" ,du "grand gosier". car cette île est quand même fascinante et belle..
Merci Philippe »

B.D.