soulim.jpg

« Je l'embrassai et m'assis à côté de lui. Il savait bien sûr, pourquoi cette fois je ne retournais pas en courant vers mes jeux de gamins, mais continuait son observation silencieuse de la mer. Après quelques instants, je me décidai à le questionner sur ce qui se passait. Comme il semblait chercher sa réponse, je lui demandai pourquoi les pêcheurs restaient à terre. Il eut un vague sourire puis murmura :
- La Soulimoune…
Ce simple nom ne m'éclairait pas du tout et j'insistai :
- C'est quoi la Soulimoune ?
- C'était une femme, plutôt jolie dans sa jeunesse. Elle aurait peut-être l'âge de ta mère aujourd'hui…
Il s'était retourné vers moi. Il avait compris qu'il n'échapperait pas à l'explication, et quelque part, je crois qu'il avait envie de soulager sa mémoire.»